Caroline Campeau-Schmidt, PAA

6 bonnes raisons d’avoir une assurance « Umbrella »

La semaine dernière, je vous présentais cette assurance plutôt méconnue et pourtant si importante; l’assurance « Umbrella ». Avant de lire le présent billet, je vous suggère de lire mon blogue précédent : « L’assurance Umbrella : Une protection contre les intempéries! » dans lequel je démystifie, pour vous, l’assurance « Umbrella ».

Mes clients me demandent souvent : « Que peut-il arriver de si grave? Pourquoi ai-je besoin d’une protection si élevée? » Alors, tel que promis, voici 6 bonnes raisons de vous procurer une assurance « Umbrella ».

1.       Parce qu’il vous arrive occasionnellement d’aller aux États-Unis

En effet, avec le taux de change actuel qui est de 0,77 $, voyager aux États-Unis n’est pas seulement dispendieux, mais risqué. Votre montant d’assurance de 2 millions ne vaut que 1 540 000 $ et votre montant d’assurance de 1 million ne vaut que 770 000 $. De plus, il est connu que les Américains ont une culture de la poursuite bien établie. Les avocats font énormément de publicités et sont faciles d’accès.

2.       Parce que vous voyagez peut-être ailleurs qu’aux États-Unis

Les frais médicaux n’étant pas gratuits hors du Québec, la facture sera très salée en cas de dommages corporels. En effet, l’assurance maladie ne viendra pas couvrir les blessés par votre faute comme au Québec. Nous n’avons pas besoin d’aller bien loin. Cela pourrait se produire en Ontario ou lors d’une soirée bien arrosée dans un tout inclus du Mexique.

3.       Parce qu’un drame ne se produit pas seulement à l’extérieur du Québec

Vous souvenez-vous de ce jeune hockeyeur qui a récemment rendu son adversaire tétraplégique à la suite d’une mise en échec? Sa famille et lui ont du débourser un montant de 8 000 000 $ de dollars. Heureusement, ils étaient assurés pour plus de 2 000 000 $. Est-ce que cette cause pourrait servir de jurisprudence? Les poursuites seront-elles de plus en plus élevées au Québec? Cette situation pourrait se produire avec nos enfants qui jouent dans la cour d’école ou nous pourrions nous-mêmes être victimes d’un tel incident dans notre quotidien.

Nous sommes également responsables de nos animaux de compagnie. Qu’en est-il si notre chien attaque quelqu’un et que cette personne perd l’usage d’un membre ou en garde de graves séquelles? Nous avons entendu plusieurs histoires de chiens qui ont attaqué des piétons, le plus souvent et bien malheureusement, des enfants. Quel prix peut-on mettre sur le visage d’un enfant qui gardera une cicatrice toute sa vie? Quel prix peut-on mettre si cet enfant a perdu l’usage d’un œil à cause de cette attaque?

4.       Parce que ce ne sont pas tous les accidents qui sont couverts par la SAAQ

En effet, la SAAQ n’indemnisera pas les victimes de dommages corporels survenues avec un véhicule destiné à circuler hors des chemins publics. C’est-à-dire; les motoneiges; véhicules  tout-terrain; quads; autoquads, motocross… etc. Donc, si vous possédez un véhicule récréatif et que vous causez des blessures à un tiers, celui-ci pourrait vous poursuivre pour : ses dommages corporels (permanents ou non); la perte de revenu, la perte de jouissance; les frais d’aide personnelle (femme de ménage, infirmière à domicile, gardienne, physiothérapie, psychologue… etc.) En cas de décès, vous pourriez avoir à payer les frais d’obsèques, la perte de jouissance des membres de la famille ainsi que les pertes financières.

5.       Parce qu’une catastrophe peut se produire chez vous, dans votre salon

Vous demeurez dans un appartement, sur le Plateau Mont-Royal. Un incendie se déclare. Votre résidence s’enflamme très rapidement et le feu se propage dans le voisinage. L’enquête révèle que l’incendie aurait pu être évité si vous aviez fait preuve de prudence et de diligence. Les poursuites commencent tranquillement à s’accumuler; le propriétaire de l’immeuble réclame le coût de la reconstruction du bâtiment, les propriétaires voisins réclament le coût des dommages à leurs bâtiments ainsi que la perte de revenus locatifs; les locataires réclament le coût des biens perdus et endommagés, leurs frais de subsistances, la perte de salaire, la perte de jouissance suite à des dommages corporels… La liste peut être longue et les coûts peuvent rapidement dépasser le 2 000 000 $.

6.        Parce que nous ne sommes pas obligés de vivre une tragédie pour avoir besoin d’une assurance « Umbrella »

L’assurance Umbrella pourrait intervenir en première ligne, dans certaines situations. Par exemple, si vous possédez une résidence hors du pays, il est possible d’offrir une assurance de première ligne, en responsabilité civile, pour cet emplacement. Également, l’assurance Umbrella pourrait vous couvrir pour les préjudices personnels en diffamation verbale ou écrite.

Enfin, nous pouvons classer ces circonstances de rares et de hasardeuses. Cependant, lorsque ces événements fortuits se produisent, les gens sont souvent mal protégés. L’assurance Umbrella vous permet une tranquillité d’esprit à petit prix;  nous parlons d’une prime moyenne allant de 100 $ à 500 $ par année. Vous pouvez dès maintenant contacter votre courtier Lareau pour obtenir des renseignements. Entre temps, soyez prudents.

Partager ce billet
Caroline Campeau-Schmidt, PAA Souscripteur - Service aux particuliers Voir le profil

Articles reliés

  • 16 octobre 2017  |  Bateau, Particulier,

    Assurance bateau : L’hivernisation

    Lire l'article
  • 13 octobre 2017  |  Habitation, Particulier, Umbrella,

    Halloween : plaisir et sécurité sont de mise!

    Lire l'article

Infolettre