Appels frauduleux: ne vous faites pas prendre! | Lareau, courtiers d'assurances
Vanessa Fortin, B.A.

Appels frauduleux: ne vous faites pas prendre!

Avez-vous reçu des appels de numéros inconnus et de provenance inhabituelle récemment? Une nouvelle vague de fraude téléphonique se propage rapidement et coûte très cher aux victimes. Cette dernière se nomme Wangiri, qui signifie sonnerie en japonais. Si un appel au numéro 678-559-4636 provenant de Vanuatu vous dit quelque chose, c’est que vous avez probablement été la cible d’arnaqueurs. En effet, ces derniers font sonner le téléphone de leurs victimes une ou deux fois, puis raccrochent. N’importe qui avec plus d’une once de curiosité rappellera le numéro et se verra facturer de façon exponentielle chaque minute qu’il a passée au téléphone avec l’interlocuteur. Évidemment, celui-ci tente de toutes les façons de vous garder le plus longtemps possible en ligne.

Comment réagir à cette fraude?

Surtout, ne rappelez pas! Et si c’est déjà fait, contactez immédiatement votre fournisseur de service téléphonique et expliquez-lui la situation, il pourra vous conseiller. En fait, votre fournisseur pourra bloquer ces appels frauduleux et aviser les autorités concernées. Si vous vous rendez compte qu’il est déjà trop tard, n’hésitez pas à contacter le Centre antifraude du Canada.

Les fraudes téléphoniques existent depuis plusieurs années. Avec le temps, nous avons remarqué que celles-ci arrivaient par vague, et donc, que le meilleur moyen de ne pas se faire prendre est de répandre la nouvelle et de bien s’informer. Bien sûr, le but n’est pas de vivre dans la peur, mais bien de devenir plus vigilant afin de ne pas tomber dans le panneau!

Partager ce billet
Vanessa Fortin, B.A. Coordonnatrice marketing Voir le profil

Articles reliés

  • 14 novembre 2017  |  Habitation, Location court terme / Airbnb, Particulier,

    Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré?

    Lire l'article
  • 16 octobre 2017  |  Bateau, Particulier,

    Assurance bateau : L’hivernisation

    Lire l'article

Infolettre