Black Friday | Lareau Courtiers d'assurances

Black Friday

L’Action de grâce aux États-Unis, la Thanksgiving, est un événement annuel de grande importance pour nos voisins. L’événement est beaucoup, mais beaucoup plus important que notre insignifiante Thanksgiving. L’événement Américain, même s’il a la même signification de base que le notre (fêter les récoltes de l’année et l’abondance), a même plus d’ampleur que Noël en raison de sa connotation laïque qui, contrairement à Noël, n’est donc pas une fête chrétienne. Ainsi, tout Américain, toutes religions confondues, fêtent donc la Thanksgiving et sa célèbre dinde. Seules deux dindes par année sont sauvées… par le président Américain lui-même!

Tout est fermé aux États-Unis à Thanksgiving et c’est le calme plat au pays de l’Oncle Sam ce jour-là. Mais la tradition veut que le lendemain, les consommateurs se bousculent aux portes des magasins pour débuter leurs achats de Noël. C’est ce qu’on appelle le Black Friday, un équivalent américain de notre Boxing Day au Canada. L’origine du nom Black Friday est intéressante. À l’époque, la majorité des magasins de détails roulaient à perte toute l’année, écrivant leurs documents comptables à l’encre rouge jusqu’à cette fameuse journée ou ils sortaient le crayon noir.

Le Black Friday est également tristement célèbre pour certains événements difficiles à croire. Le Black Friday est effectivement caractérisé par ses soldes extraordinaires. Cette année, par exemple, on offre dans certains grands magasins des téléviseurs à écran plat de 42’’ pour 200$. Il s’est donc créé avec le temps une habitude pour les consommateurs d’attendre aux portes jusqu’à l’ouverture du magasin parfois plusieurs jours à l’avance pour être les premiers à profiter desdits spéciaux. À l’ouverture, c’est le chaos et ses débordements ont provoqué nombre de blessés, et même la mort… alors qu’en 2008 un employé de Wal-Mart s’est fait piétiner à mort par une foule en quête de grands spéciaux.

Seuls les assureurs (et les piétinés) n’apprécient pas le Black Friday. Les poursuites sont nombreuses le lendemain en raison de plusieurs blessures corporelles. Aux États-Unis les poursuites sont légions et ont très souvent nettement moins de fondement que les poursuites au Canada. À preuve, cette femme qui a poursuivi en justice (et gagné) contre Wal-Mart à propos d’un article qui lui a été chargé 1$… au lieu de 98 cents. Au début des années 2000, une femme avait été piétinée lors du Black Friday au moment d’une vente de lecteurs DVD à 19,99$ (une aubaine à l’époque) chez Wal-Mart (encore eux…) et avait poursuivi l’entreprise à fort prix. Elle avait toutefois été déboutée rapidement alors que son dossier judiciaire contenait déjà plusieurs poursuites pour piétinement…

Partager ce billet

Articles reliés

  • 4 novembre 2023  |  Automobile, Particulier,

    Quoi faire en cas d'accident

    Lire l'article
  • 13 janvier 2023  |  Automobile, Particulier,

    Tempête de neige : Prudence sur la route!

    Lire l'article

Infolettre