Fore! | Lareau, courtiers d'assurances
Alexis Bernier Martin Decelle, B.A.A., CRM

Fore!

Le golf n’est pas considéré comme un sport étant dangereux, et pourtant, des accidents surviennent fréquemment. Par accident, nous parlons de fenêtres brisées, de coups de bâtons accidentels, de coups de départs sur d’autres joueurs, d’accidents de voiturettes, etc. Étant donné que ce sont majoritairement des événements accidentels, pouvez-vous tout de même être poursuivi? Êtes-vous vraiment fautif si l’acte n’était pas intentionnel? La réponse est oui. La responsabilité civile stipule que la personne fautive est dans l’obligation de réparer le dommage qu’elle cause à autrui et qu’elle est responsable en tout temps de ses actes.

Alors, comment pouvez-vous vous protéger? Si vous avez une assurance habitation en tant que locataire, copropriétaire ou même propriétaire, vous avez automatiquement une couverture de responsabilité civile de 1 000 000 $ ou 2 000 000 $ qui vous protège en cas de poursuite.

Les dommages corporels

Si vous êtes un golfeur régulier, vous avez probablement déjà assisté à des incidents de parcours. Par exemple, supposons que vous frappez malencontreusement votre partenaire de jeu avec votre bois d’allée. Votre responsabilité est alors engagée puisque vous étiez en possession du bâton, et ce, même si l’acte n’était pas intentionnel. Même si la personne est un ami de la petite école, celui-ci pourra vous poursuivre pour les dommages physiques et moraux que vous lui avez occasionnés. Votre première réaction sera probablement d’avoir une légère dose d’anxiété, car vous savez pertinemment que les coûts reliés aux frais d’avocat pour vous défendre seront élevés. Soyez sans crainte, votre assureur viendra couvrir ces frais et sera présent pour prendre votre défense. Prenons maintenant le même exemple, mais avec votre progéniture de 16 ans qui rêve d’être le prochain Jordan Spieth. Sera-t-il couvert s’il habite avec vous et votre conjointe dans votre bungalow? Vous l’aurez deviné, la réponse est positive. Votre enfant habitant sous le même toit que vous est considéré comme un assuré et est donc couvert automatiquement par votre police d’assurance habitation.

Les dommages matériels

Avez-vous déjà frappé une balle tellement croche que vous avez dû crier ‘’fore’’ à tue-tête, suivi de quelques petits jurons? Si oui, il est même possible que vous ayez déjà heurté un cabanon ou même la fenêtre d’une maison. Dans cette situation, malgré l’acte involontaire et non intentionnel, votre responsabilité sera engagée et il se peut que le propriétaire de l’immeuble en question tente de vous poursuivre pour les dommages matériels que vous aurez causés. Il se fera d’abord indemniser par son assureur pour faire réparer la vitrine cassée. Ce dernier vous poursuivra par la suite pour récupérer le montant qu’il aura dû débourser à son assuré. Si les dommages sont minimes, il est aussi possible de faire une demande d’indemnité à votre assureur avec la garantie se nommant ‘’règlement volontaire des dommages matériels’’.

Et si vous voyagez ?

Compliquons maintenant les choses. Supposons que vous êtes sur un terrain de golf au Mexique avec votre copain Jimmy. Vous ratez complètement votre coup de départ et votre balle se dirige sur l’autre allée. Lorsque vous arrivez à celle-ci, vous apercevez un jeune homme en douleur : vous l’avez atteint à la tête! Vous savez très bien qu’il ne pourra pas travailler durant plusieurs mois et qu’il devra obtenir des soins médicaux. Que ferez-vous s’il vous envoie une facture de 150 000$? Savez-vous que vous serez tout de même couvert, même si l’incident s’est produit au Mexique? Affirmatif. Votre responsabilité civile vous couvre partout dans le monde et votre assureur sera présent pour vous défendre si vous vous faites poursuivre par le jeune homme.

En résumé, il est important de comprendre que l’assurance habitation est non seulement essentielle pour couvrir vos biens personnels, mais également pour vous défendre en cas de poursuite pour des dommages matériels, corporels ou moraux qu’une victime aurait subis par votre faute. Voilà, vous pouvez maintenant jouer l’esprit tranquille. Bonne fin de saison de golf!

Partager ce billet
Alexis Bernier Courtier en assurance de dommages Voir le profil
Martin Decelle, B.A.A., CRM Souscripteur - Service aux particuliers Voir le profil

Articles reliés

  • 15 décembre 2017  |  Particulier,

    Un Noël «Made in Québec»

    Lire l'article
  • 13 décembre 2017  |  Automobile, Particulier,

    Tempête de neige : Prudence sur la route!

    Lire l'article

Infolettre