Gérer sa ferme à distance? C’est maintenant possible! | Lareau, courtiers d'assurances
Vanessa Fortin, B.A.

Gérer sa ferme à distance? C’est maintenant possible!

Rares sont ceux qui font rimer agriculture avec modernité, pourtant, c’est l’un des métiers qui a fait le plus avancer notre société. C’est maintenant au tour de la technologie de faire avancer le travail aux champs. AgPAD, c’est le prochain dada des agriculteurs. À l’ère où la technologie facilite à peu près tous les métiers du monde, il était grand temps que nous laissions les carnets de notes à la maison pour faire place aux téléphones intelligents dans les champs. Respectivement producteur d’une ferme laitière et d’une ferme de grandes cultures biologiques, Nicolas Lavoie et Guillaume Dallaire ont décidé de concevoir une application qui les aiderait dans la gestion de la ferme. AgPAD, c’est donc fait par des producteurs d’ici pour les producteurs d’ici.

La modernité a bien meilleur goût

On sait que nous sommes en 2015 lorsqu’on peut avoir sa ferme en 2.0. Non seulement l’application permet l’entrée de données, mais il est aussi possible d’en faire le suivi en temps réel. Il suffit d’avoir une connexion internet et de gérer sa terre via son téléphone, sa tablette ou son ordinateur. Le gestionnaire peut partager ses informations avec plusieurs collaborateurs en leur donnant des accès à différents niveaux. Chaque utilisateur possède un compte, c’est donc facile d’ajouter de l’information simultanément. Il y aura éventuellement d’autres passerelles qui reliront l’application à tous les autres programmes utilisés par les agriculteurs. Peu importe l’activité de votre ferme et la manière dont vous travaillez, vous pouvez configurer votre carnet électronique comme vous l’aimez.

Actuellement, les concepteurs d’AgPAD travaillent sur l’automatisation de la saisie des opérations par le concept de « boîtes noires ». C’est-à-dire que vous n’aurez plus besoin de penser à noter l’information, les boîtes installées sur vos équipements le feront pour vous et les transmettront à votre téléphone ou votre ordinateur par signal Wi-Fi. En les plaçant sur différents équipements, les boîtes munies d’un GPS, d’un ordinateur et d’une antenne, pourront entre autres noter l’heure d’utilisation, la position géographique, la température et vous sortir un bilan de la production journalière de votre presse à foin.

Frileux des nouvelles technologies?

Inutile de l’être, vos informations sont emmagasinées automatiquement dans le « nuage ». Les serveurs d’AgPAD sont sécurisés et il est toujours possible d’exporter vos données vers Excel. Et si votre appareil électronique vous donne des sueurs froides, une assistance technique est disponible.  De plus, une fois que votre compte est créé, vous avez accès à un guide sur le site internet.

Vous pouvez essayer la version gratuite de l’application avant de passer à un des trois forfaits payants. Vous aurez alors le choix entre le forfait-conseil (utilisé surtout par les conseillers agricoles qui voudraient avoir un dossier de leur producteur sur AgPAD), le forfait à 100 $/année (utilisé par 90 % des producteurs) et le forfait à 200$/année.

D’autres applications existent pour aider le travail à la ferme :

  • DSA Bovin aide les producteurs à noter les opérations quotidiennes effectuées auprès des troupeaux. Vous pouvez y inscrire les dates de naissance, de vêlage, de sevrage, d’insémination, etc. La version gratuite est disponible sur l’App Store et le logiciel complet coûte 715 $.
  • Champ PRO mobile gère les données de votre exploitation agricole et permet d’en faire le suivi. L’application est disponible sur iPhone et Android pour 39.99 $. Le prix de la version complète est 499 $ ou 1,199 $ pour la version 360.

La majorité est en anglais seulement, mais vous pouvez retrouver toutes les applications pour les producteurs ici.

L’agriculteur d’aujourd’hui porte plusieurs casquettes. Il est cultivateur, gestionnaire, comptable, mécanicien… Bref, il faut se lever de bonne heure pour lui arriver à la cheville. Heureusement, on commence à concevoir des applications qui seront son nouvel outil du quotidien, qui l’aideront à traiter toutes les informations plus efficacement.

Et puisqu’elles permettent de rentrer la banque de données d’une ferme au grand complet à l’intérieur d’une poche, et parce que c’est conçu par des producteurs d’ici, elles méritent d’être essayées.

Nous, on lève notre casquette à tous les concepteurs d’applications qui facilitent le travail aux champs !

Partager ce billet
Vanessa Fortin, B.A. Coordonnatrice marketing Voir le profil

Articles reliés

  • 20 novembre 2017  |  Entreprise, Particulier,

    L'assurance et l'annulation pour non-paiement

    Lire l'article
  • 20 septembre 2017  |  Agriculture, Entreprise, Microbrasseries, Vignobles et Cidreries,

    L'assurance d'un vignoble, un plus à l'assurance agricole

    Lire l'article

Infolettre