Ralentir à la rentrée | Lareau, courtiers d'assurances
Charles-Antoine Carra, CPA, CMA

Ralentir à la rentrée

Les campagnes de sensibilisation ont beau pleuvoir sur nos écrans. Les stratèges publicitaires ont beau multiplier les tentatives pour rejoindre les conducteurs fautifs, reste que les automobilistes roulent encore trop vite dans les zones résidentielles et scolaires. J’ai parfois l’impression que nous sommes sensibles à réduire notre vitesse seulement lorsqu’on se trouve à quelques centaines de mètres de notre voisinage. Plus loin, c’est trop loin pour y penser.

Avez-vous déjà écrasé un écureuil? Juste avant le moment fatidique, il surgit de nulle part, se lance devant la voiture, pense l’esquiver à droite, puis à gauche et finalement il fige devant le véhicule. Quelle réaction stupide n’est-ce pas… Maintenant, pensez-vous qu’un enfant de 3 ans, terrifié à la vue de votre véhicule, pourrait mieux faire que l’écureuil?

Ce mois-ci marque la rentrée pour des milliers d’élèves et des milliers d’autres petits en garderie. Avec les beaux jours de septembre se multiplieront les sorties. Ce pourrait être à cause d’un ballon, d’une porte mal fermée, d’une roche, d’un oiseau, du ciel bleu, bref , pour n’importe quelle raison mineure un enfant se détachera de son groupe… et vous pourriez le voir surgir d’entre deux véhicules. Il sera trop tard pour l’éviter. Je vous épargne le reste, faites vos images vous-même.

J’ai déjà écrit un blogue à propos du temps que vous gagnez à rouler plus vite. C’est surprenant à quel point le temps gagné est négligeable et ce, encore plus en ville. Pour résumer, disons que si vous allez faire une course (un achat… pas une course de voiture) qui prend 10 minutes et, plutôt que de rouler à 30, vous roulez à 50 km/h… vous arriverez à destination 4 minutes plus rapidement. Mais ça, c’est à condition de rouler en continu, c’est-à-dire sans faire un arrêt, une lumière, etc. Votre vitesse de pointe entre deux arrêts, c’est combien de secondes par rapport au moment où vous accélérez et décélérez? La moitié du temps? En définitive… vous gagnerez peut-être un gros deux minutes. Je ne veux pas être larmoyant et je sais que la vie roule à un rythme d’enfer, que le monde ne s’arrête jamais. Je sais que votre temps est précieux… Mais est-il plus précieux qu’un enfant pour ses proches?

Là-dessus, je vous souhaite une belle rentrée scolaire. Et si vous avez envie de profiter de l’inutile surpuissance de votre véhicule à meilleur escient, profitez donc encore des belles journées pour aller vous défouler sur les dragways encore ouverts qui n’attendent que vous!

Partager ce billet
Charles-Antoine Carra, CPA, CMA Directeur du service aux particuliers Voir le profil

Articles reliés

  • 20 novembre 2017  |  Entreprise, Particulier,

    L'assurance et l'annulation pour non-paiement

    Lire l'article
  • 14 novembre 2017  |  Habitation, Location court terme / Airbnb, Particulier,

    Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré?

    Lire l'article

Infolettre