Francis Grisé-Blanchette

Jouer dans la piscine, en toute sécurité !

En cette période, nous allons fort probablement passer l’été à la maison, en compagnie des enfants. Vivement l’arrivée des temps chauds pour profiter de sa piscine (ou penser à s’en procurer une !). Notre équipe vous conseille sur les meilleures pratiques en matière de sécurité, pour que vous puissiez vous rafraichir en toute tranquillité d’esprit !

Dommage matériel : différence entre un spa, une piscine hors terre et une creusée

D’emblée, il faut savoir que les dommages causés à vos installations ne sont pas tous couverts par votre contrat habitation de base.

 En effet, y sont exclus :

  • Les dommages aux spas et piscines hors terre ou semi-creusées installés à l’extérieur de votre maison, ainsi que leurs équipements.
  • Les patios et plates-formes non fixés à votre bâtiment et qui donnent directement accès aux spas ou piscines.

Cependant, il est possible d’ajouter une protection d’assurance complémentaire, appelée avenant, afin de les protéger contre les risques couverts.

Pour ce qui est des piscines creusées et de leurs équipements, la couverture diffère d’un assureur à l’autre. Pour vous protéger entièrement des dommages causés par le gel et le dégel, par le poids de la neige et de la glace ou par le gonflement de la nappe phréatique, il est habituellement nécessaire d’ajouter la protection d’assurance complémentaire « Piscine creusée » à votre contrat.

Dédommagement en cas de sinistre

Il est important de noter qu’une piscine déprécie rapidement, en fonction du nombre d’hivers auxquels la structure a été exposée. Ainsi, en cas de sinistre, l’indemnité sera calculée selon un pourcentage du coût de remplacement. En général :

  • Remboursement à 100 % pour une piscine hors terre ou semi-creusée de moins de 4 ans.
  • Remboursement à 25 % si votre installation compte plus de 10 ans.

Les pourcentages peuvent varier en fonction de l’assureur. Toutefois, sachez que les piscines creusées, quant à elles, déprécient moins rapidement et sont parfois même assurée en valeur à neuf.

Et si votre piscine coule et cause un dégât d’eau à l’intérieur de votre habitation ? La grande majorité des compagnies d’assurance couvrent les dommages causés par l’eau qui provient de la fuite, la rupture, le débordement ou le renversement soudains et accidentels des récipients ou installations contenant de l’eau ou leur équipement, et ce, même si vous n’aviez pas ajouté d’avenant à votre contrat. Idem si la piscine cause des dommages à vos voisins, vous serez couvert par votre contrat de base en responsabilité civile.

Pour toute question, n’hésitez pas à contacter votre courtier.

Nos conseils de sécurité

Le saviez-vous ? Vous pourriez être la cible d’une poursuite en responsabilité civile si quelqu’un se blesse ou perd la vie en raison de votre piscine et du manque de mesures de sécurité. Une telle poursuite peut avoir de graves conséquences financières. Afin de prévenir un drame, il est important de se renseigner sur les lois et les mesures de sécurité entourant l’installation d’une piscine. Voici quelques-uns de nos conseils :

  • Sécurisez l’accès à votre piscine. L’accès à votre piscine doit être protégé par une barrière ou une clôture d’une hauteur d’au moins 4 pieds. Ces dernières doivent être également munies de barreaux verticaux, espacés de 4 pouces au maximum. Le mot d’ordre : éviter qu’un enfant puisse escalader les barreaux ou se faufiler entre les barreaux.
  • Installez un verrou automatique. La porte qui donne accès à la piscine doit pouvoir se refermer et se verrouiller automatiquement. Le dispositif doit être installé à l’intérieur de façon à être inaccessible par un jeune enfant ;
  • Ne laissez pas de jouets ou d’objets attrayants dans la piscine. Ainsi vous évitez les tentations d’aller se baigner sans permission.
  • Surveillez, surveillez, surveillez ! Le meilleur moyen d’éviter une catastrophe est la surveillance. Ne perdez jamais de vue un enfant qui joue au bord de la piscine et assurez-vous que l’accès est protégé en tout temps. Le défi sera grand cet été avec le télétravail et les enfants à la maison. Assurez-vous que votre enfant ne manque pas à votre vigilance pour faire une petite escapade par la porte de derrière. Il existe plusieurs dispositifs peu dispendieux que vous pouvez installer pour empêcher l’ouverture de la porte-fenêtre.
  • Équipez-vous d’un dispositif anti-noyade. Il existe des dispositifs anti-noyade qui vous avertissent dès qu’un enfant tombe à l’eau. Vous pouvez vous procurer ces dispositifs auprès de plusieurs marchands.
  • Essayez les cours de natation à domicile. De plus en plus populaires, ces cours aident les enfants à se familiariser avec le milieu aquatique. En plus, l’instructeur fait une inspection des lieux et vous fait part de ses recommandations.
  • Contactez votre municipalité pour connaître les normes de sécurité avant l’installation de votre piscine, car ces dernières peuvent être assez sévères sur certains territoires.

Maintenant que vous êtes renseigné, c’est le temps d’en profiter. Bonne baignade !

Partager ce billet
Francis Grisé-Blanchette Directeur du service aux particuliers
Courtier en assurance de dommages
Voir le profil

Articles reliés

  • 26 janvier 2024  |  Automobile, Particulier,

    Accident dans un stationnement, c’est 50/50! : Mythe ou réalité?

    Lire l'article
  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Fumeurs et fumeuses : Soyez vigilant.e.s!

    Lire l'article

Infolettre