Sarah Caron

Prévenir les incendies pendant les fêtes

Le temps des fêtes est synonyme de rassemblement familial, de belles tablées et de décorations. Mais comment s’assurer qu’il se passe en toute sécurité, et éviter qu’il ne tourne au cauchemar?

Un accident arrive si vite! Cependant, si on analyse de plus près notre décor, on réduit grandement notre risque de sinistres. Les fêtes se dérouleront donc positivement… à condition de ne pas trop manger de dinde bien sûr, mais ça ne fait pas partie de mes conseils aujourd’hui!

Premièrement, le sapin naturel

Le roi des forêts, que certain.e.s se hâtent à décorer dès le mois de novembre, pourrait être déjà sec lors du fameux réveillon. Et un sapin sec, ça s’enflamme très rapidement.

Il est ainsi important d’en choisir un en bonne condition dès le départ. Voici un petit truc : le sapin est frais si les épines sont bien attachées à l’arbre. Aussi, assurez-vous de toujours garder le sapin bien hydraté. Il faut qu’il soit en tout temps à au moins un mètre de toute source de chaleur, tel que les plinthes électriques et autres éléments pouvant le chauffer.

On vous recommande un minuteur qui peut être installé pour régler l’heure à laquelle les guirlandes lumineuses s’allumeront et s’éteindront. Ainsi, cela vous évitera de dormir ou de quitter le domicile avec un sapin illuminé sans surveillance!

Deuxièmement, la sécurité électrique

La pompière Catherine Roulin, du service incendie de St-Étienne-de-Beauharnois vous donne quelques conseils sur ce sujet pour éviter tout problème électrique :

  • Ne jamais surcharger les circuits électriques sur les barres d’alimentation à plusieurs fiches.
  • S’assurer que ce sont des barres d’alimentation homologuées.
  • Veiller à ne pas mettre les cordons électriques en dessous des tapis.
  • Éviter de connecter les rallonges les unes à la suite des autres.
  • Privilégier les circuits les plus courts possible.
  • Recherchez le sceau CSA sur les boîtes de vos décorations lumineuses afin de confirmer qu’elles répondent aux normes de sécurité en vigueur.

À noter que les systèmes d’éclairage au DEL sont plus écoénergétiques. Si vous optez pour un système d’ampoules classiques, vérifiez leur bon fonctionnement avant de les brancher. Si quelques-unes doivent être changées, remplacez-les par celles du fabricant.

Troisièmement, l’assurance incendie

L’incendie est bien évidemment couvert sur votre contrat d’assurance habitation.

Si vous êtes locataires, n’oubliez pas de consulter votre courtier ou votre courtière en assurance de dommages afin de souscrire une assurance appelée « Locataire Occupant ». Bien que ce soit une protection non obligatoire au Québec, on vous la recommande fortement, que ce soit pour retrouver un minimum de qualité de vie à la suite d’un sinistre, mais aussi pour couvrir votre responsabilité civile.

Un peu d’histoire en rafale1

Mais d’ailleurs, d’où provient la couverture incendie sur nos contrats d’assurance habitation?

  • L’apparition de l’assurance habitation est liée au violent incendie de Londres de 1666 qui a détruit une grande partie de la ville de Londres, en Angleterre.
  • Des documents d’archives laissent croire qu’ici, au Canada, l’assurance est apparue au début du 19esiècle.
  • La police d’assurance « incendie » est l’ancêtre des polices connues aujourd’hui.

Vous êtes maintenant fin prêt.e.s à passer de joyeuses fêtes réussies et en toute sécurité!

N’hésitez pas à faire appel à votre courtier.ère d’assurances de dommages pour profiter de leur rôle-conseil sur les différents produits qui s’offrent a vous.

 

1 Histoire de l’assurance tirée du manuel de l’AMF F411-T1 3e édition, 2020

Partager ce billet
Sarah Caron Courtière en assurance de dommages Voir le profil

Articles reliés

  • 26 janvier 2024  |  Automobile, Particulier,

    Accident dans un stationnement, c’est 50/50! : Mythe ou réalité?

    Lire l'article
  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Fumeurs et fumeuses : Soyez vigilant.e.s!

    Lire l'article

Infolettre