L'assurance d'un vignoble, un plus à l'assurance agricole | Lareau, courtiers d'assurances
Dominique Sanfacon, LL.B., CRM

L'assurance d'un vignoble, un plus à l'assurance agricole

Depuis une trentaine d’années, le Québec a vu se développer des vignobles dans plusieurs de ses régions.  On en retrouve sur l’Ile d’Orléans, qui se nommait d’ailleurs autrefois l’Isle de Bacchus, en Estrie et même sur la Rive-Nord de Montréal.  Une recherche rapide nous permet de découvrir quelques itinéraires intéressants à suivre pour visiter les vignerons et découvrir toute leur gamme de produits.  À l’automne, plusieurs d’entre eux donnent accès à leurs vignes pour prendre part aux vendanges.  C’est une belle occasion d’en apprendre davantage sur les pratiques du milieu.

Au fil des années, l’équipement s’est spécialisé, le climat s’est réchauffé de quelques degrés et les vignerons ont raffiné leurs techniques afin de nous offrir des produits de qualité et de plus en plus diversifiés.   Tout comme dans le milieu des microbrasseries, il existe un réseau d’entraide entre ces derniers qui leur permet d’élever leur art d’une cuvée à l’autre.

Comme toute activité de culture, celle de la vigne apporte aussi son lot de risques notamment le gel, la grêle, les insectes, les oiseaux, les champignons, les maladies, les vandales, et même, le choc de véhicules, pour ne nommer que ceux-ci.  Les vignerons déploient énormément d’énergie à mener une vigne à maturité. Heureusement, ils disposent de plus en plus de moyens pour gérer les divers risques: machines à vent, études des sols, filet, toiles, pulvérisateurs électrostatiques… et c’est tant mieux, puisque les assureurs au Québec, contrairement à leurs voisins européens, fournissent peu ou pas de couverture pour la vigne en soi.

L’assurance d’un vignoble

Mais qu’en sont-ils des autres produits d’assurance disponibles?  Il est vrai que l’assurance d’un vignoble s’apparente beaucoup à celle d’une entreprise agricole et plusieurs producteurs sont ainsi couverts.  Le contrat type couvrira les bâtiments, le bris des équipements, les divers équipements d’entrepreneurs (tracteurs, table de coupe, etc.), le matériel nécessaire à la production (cuves, tonneaux, bouteilles), la responsabilité civile et, pour les plus prévoyants, il contiendra aussi une protection pour la perte de bénéfices et l’inventaire.

Les opérations d’un vignoble se différencient toutefois sur les points suivants:

  • Le produit récolté (le raisin et son jus) prendra de la valeur au fur et à mesure de sa transformation. Il est donc important de le couvrir différemment qu’un produit de ferme.
  • Plusieurs sites offrent aussi des services de réception, de traiteurs ou de restauration. C’est donc une activité qu’il faut assurer adéquatement.
  • Selon le nombre de bouteilles produites, la vente se fera principalement au vignoble plutôt que seulement dans des marchés ou à la SAQ, ce qui augmentera l’achalandage du public sur les lieux.

Qu’est-ce que votre courtier Lareau peut vous offrir de plus avantageux afin de cibler les besoins spécifiques de votre vignoble?

  • L’assurance de vos produits selon la clause relative au prix de vente
  • Une couverture mondiale en responsabilité civile
  • Une protection pour le rappel de produits (par exemple pour des cas de contamination ou des erreurs d’étiquetage)
  • Une limite d’assurance disponible pour le risque de contamination de vos produits
  • La protection de la perte indirecte de vos produits suite à un bris d’équipement incluant les machines de production
  • Une assurance du risque cyber
  • Une assurance des frais juridiques
  • Une protection de pollution, lorsqu’un tiers est impliqué, mais aussi des frais de dépollution de vos lieux
  • La possibilité d’une assurance de la responsabilité civile étendue à l’entreposage et aux biens des visiteurs

Lareau s’implique au cœur des activités du monde vinicole. Nous sommes d’ailleurs membres de l’AVQ.  Pour en apprendre davantage sur nos produits ou si vous voulez une analyse plus approfondie et personnalisée de vos besoins d’assurance, n’hésitez pas à nous contacter, nous nous ferons un plaisir de vous aider.

Partager ce billet
Dominique Sanfacon, LL.B., CRM Courtier en assurance de dommages Voir le profil

Articles reliés

  • 20 novembre 2017  |  Entreprise, Particulier,

    L'assurance et l'annulation pour non-paiement

    Lire l'article
  • 26 juillet 2017  |  Agriculture,

    Élevage laitier : une industrie importante au Québec !

    Lire l'article

Infolettre