La caméline : révolution de l’agriculture québécoise |
Michaëla Talbot, BComm

La caméline : révolution de l’agriculture québécoise

Vous êtes un amateur de cuisine constamment à la recherche de nouvelles découvertes gastronomiques ? Cet article est pour vous ! L’entreprise Oliméga, située à Saint-Édouard, a fait une découverte culinaire ayant le potentiel de révolutionner l’industrie agricole québécoise… Découvrez-la ici !

La caméline, « un secret bien gardé »

La caméline est une petite fleur jaune dont les pétales forment une croix, ce qu’on désigne dans le jargon botanique comme une plante crucifère. Originaire des pays nordiques, elle est récoltée pour ses graines qui, lorsque pressées à froid, se transforment en huile. Mais rien de cela n’est nouveau ! On raconte que la caméline poussait il y a de cela 3 000 ans dans certains pays de l’Europe du Nord. Toutefois, elle était difficile à cultiver et à apprêter en raison de sa petite taille. Ce détail explique probablement pourquoi elle s’est perdue dans l’histoire, contrairement au lin qui lui, avec ses multiples usages, a perduré au travers des années.

Oliméga lance en 2015 son huile de caméline, faisant de l’entreprise la précurseure du marché québécois. Dans le but de trouver la combinaison parfaite pour un produit goûteux, riche en nutriments et sans OGM, il a fallu huit ans de recherche en collaboration avec le ministère de l’Agriculture (MAPAQ), l’Université Laval et la Ferme EDPA, propriété de la famille Durivage à St-Édouard.

Dès ses débuts, l’entreprise Oliméga visait deux objectifs importants avec la production de caméline : introduire une nouveauté à l’agriculture québécoise et apporter un nouvel aliment nutritif sur la table des Québécois, notamment par la gamme de produits Signé Caméline. Pour ceux qui ne connaissent pas ces produits, vous ne savez pas ce que vous manquez ! Avec son goût unique, la caméline est souvent comparée aux arômes de noisette et de sésame. Voici quelques-uns de ses bienfaits :

  • L’huile de caméline contient 35 % d’oméga-3. Une seule cuillère à thé fournit votre apport quotidien en oméga-3 !
  • Grâce à sa haute teneur en antioxydants, entre autres la vitamine E, l’huile de caméline a un point de fumée de 4750F, ce qui en fait une huile idéale pour la cuisson, les sautés et grillades. N’hésitez pas à l’utiliser à froid dans vos salades préférées ou comme vinaigrette !
  • Pour réduire son taux de cholestérol, certaines études scientifiques relèvent qu’il est plus efficace de consommer de l’huile de caméline que du poisson 3 fois par semaine.
  • Les graines de caméline Signé Caméline sont une source de protéines végétales et une option locale pour remplacer les graines de chia.

Autre fait intéressant : à ce jour, aucun insecte ravageur n’a été identifié pour cette plante. L’utilisation de pesticides pour la production de la caméline est donc une pratique désuète ! Ce qui, par le fait même, offre une biodiversité intéressante aux champs agricoles québécois.

L’environnement au cœur des pratiques

Oliméga est une entreprise familiale qui a à cœur les pratiques écoresponsables. En effet, son nouveau bâtiment en est la preuve ultime. Munie d’un mur entier de panneaux solaires et d’une chambre à air, cette récente construction permet à l’entreprise de réduire ses émissions de gaz à effet de serre de 22 tonnes par année ! Ces deux installations aident aussi à fournir 40 % de l’énergie nécessaire au bâtiment. Pas mal ! Lors de notre entrevue, Madame Chantal Van Winden, Présidente-directrice générale d’Oliméga, nous dévoile que ce projet de construction est sans doute l’une des plus grandes fiertés de l’entreprise, et ce, malgré les nombreux prix qu’elle a remportés dans l’industrie alimentaire.

Il est juste de dire que l’avenir de cette entreprise est prometteur. La caméline est un produit unique qui gagne à être découvert dans l’alimentation des Québécois et qui ne se compare à aucun autre aliment déjà sur le marché.

« Osez les essayer ! », c’est ce que la famille derrière Oliméga vous dirait si elle n’avait qu’une seule chose à vous dire concernant ses produits Signé Caméline. Car il n’y a rien de mieux qu’un produit fait ici, par des gens d’ici !

Pour vous procurez les produits Oliméga, visitez le https://www.olimega.com/ ou rendez-vous à l’un des points de vente suivants :

  • Avril
  • IGA
  • Metro
  • Marché Tau
  • Rachelle-Béry

Bonne dégustation !

La caméline : révolution de l’agriculture québécoise 4

Partager ce billet
Michaëla Talbot, BComm Conseillère marketing Voir le profil

Articles reliés

  • 28 janvier 2019  |  Entreprise, Entreprise de services, Habitation, Particulier, PME,

    L'assurance pour les entreprises à domicile

    Lire l'article
  • 28 janvier 2019  |  Agriculture, Agroalimentaire,

    En 2019, réduisons notre empreinte écologique!

    Lire l'article

Infolettre