Trucs et conseils pour le ramonage | Lareau Courtiers d'assurances
Cindy Gagnon-Daneau

Trucs et conseils — ramonage des chauffages auxiliaires

Avec nos hivers glaciaux, quoi de plus réconfortant et réchauffant qu’un bon feu de foyer ? Cela dit, nettoyer notre poêle à bois est très important pour éviter les risques d’incendie. Découvrez notre petit guide des meilleures pratiques en matière de prévention et d’entretien des chauffages auxiliaires.

Conseils — le meilleur bois de chauffage

Plusieurs milliers de familles canadiennes utilisent le chauffage au bois – donc il est assez facile de se procurer du bois sur des sites de petites annonces comme Marketplace sur Facebook, Kijiji ou encore lesPAC. Au moment de choisir, orientez votre choix vers l’érable, le bouleau, le chêne ou le frêne pour leur bonne performance calorifique, c’est-à-dire des flammes et une braise qui durent plus longtemps. Le prix d’une corde varie entre 100 $ et 150 $ avec la livraison à domicile.

Une fois reçu, il ne vous reste qu’à le corder à l’abri des intempéries et à le recouvrir uniquement sur le dessus pour lui permettre de respirer et de s’assécher convenablement.

Recommandation — le ramonage

Un ramonage annuel est fortement recommandé après l’utilisation de 2 à 4 cordes de bois. Un bon entretien évite les dépôts de créosote dans la cheminée créés par les particules de suie. Au Québec, c’est l’une des premières causes de feux de cheminée. Également, il est préférable de faire affaire directement avec des ramoneurs certifiés par l’APC (Association des professionnels du chauffage). Ils sont les mieux placés pour faire un ramonage complet et sécuritaire de votre installation.

D’ailleurs, les principales recommandations des experts et expertes en ramonage sont :

  • Lorsque vous possédez une clé sur votre installation : la laisser ouverte permet un bon apport d’air et alimente le feu adéquatement.
  • Il faut à tout prix éviter de bruler des papiers cirés, des sacs de chips, ou tout autre déchet de la sorte. Utilisez plutôt des buches normales ou écologiques et du papier non ciré lors du démarrage de votre feu.

Autre recommandation : saviez-vous que les poêles à granules font également partie de ceux qui nécessitent un ramonage annuel, soit environ après l’utilisation de 40 sacs. Plusieurs l’ignorent, mais les copeaux de bois utilisés pour ce type de chauffage laissent eux aussi des particules de suie dans la cheminée. 

Les fournaises à l’huile, à ramoner ou non ?

Eh bien oui, plusieurs propriétaires de fournaise au mazout ignorent qu’un entretien annuel doit être effectué sur leur installation. Le ramonage de la cheminée doit être effectué tous les 2 à 3 ans tout dépendamment de l’utilisation faite au courant de l’année. Un mauvais entretien peut entrainer un débordement de suie ou l’arrêt complet du système de chauffage.

L’utilisation des chauffages auxiliaires est-elle possible à Montréal et ses arrondissements ?

Depuis le 1er octobre 2018, tout et toute propriétaire possédant un système de chauffage au bois (poêle ou foyer) peut l’utiliser à condition qu’il soit certifié EPA 2,5 G/H. Pour savoir si votre installation est conforme aux exigences de la ville de Montréal, référez-vous au guide d’installation ou bien renseignez-vous directement chez le détaillant.

De plus, lors d’avertissement de smog par Environnement et Changement climatique Canada, il est strictement interdit d’en faire l’usage. Cela dit, les propriétaires peuvent, lors de panne d’électricité de plus de trois heures en hiver, utiliser son foyer ou poêle malgré la non-conformité.

Partager ce billet
Cindy Gagnon-Daneau Courtière en assurance de dommages Voir le profil

Articles reliés

  • 26 janvier 2024  |  Automobile, Particulier,

    Accident dans un stationnement, c’est 50/50! : Mythe ou réalité?

    Lire l'article
  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Fumeurs et fumeuses : Soyez vigilant.e.s!

    Lire l'article

Infolettre