Bravo mon gars, t’as ton permis! | Lareau Courtiers d'assurances

Bravo mon gars, t’as ton permis!

 Bravo mon gars! T’as ton permis! Assurance et conducteurs de 25 ans et moins

«Alors voilà, toutes mes félicitations mon gars, t’as maintenant ton permis. Et, tel que promis… tant et aussi longtemps que tes notes seront élevées, ben tu pourras avoir le char.

Alors… répète-moi bien, encore une fois, ce à quoi je m’attends de toi…»

«Conduire prudemment, tout le monde s’attache dans l’auto, pas plus que cinq passagers, pas de vitesse, pas d’drogues, pas d’alcool, pas de textos, pas d’bouffe dans l’auto, pas d’chiens, pas d’chats, pas de rien.»

«C’est beau! J’pense que t’es prêt», affirme alors le père, dissimulant maladroitement, malgré l’esquisse d’un sourire, sa crainte.

Le fils, levant les yeux au ciel «Ben, ça fait 6 mois que tu me fais répéter chaque jour la même affaire».

Le fils prend les clés, reconfirme encore une dernière fois qu’il ne dépassera pas les limites de vitesse (malgré que son père l’ait toujours un peu fait) et quitte la maison. Le père, croyant avoir pensé à tout, s’assoit dans son fauteuil, allume le téléviseur et entreprend d’écouter tranquillement le match de hockey. Croyant avoir pensé à tout, il se convainc que tout se passera bien.

Mais ce n’est peut-être pas qu’au fils qu’incombent les responsabilités. En assurance, les conducteurs de moins de 25 ans génèrent une tarification.

 Deux exemples fréquents à retenir

Les conducteurs occasionnels de moins de 25 ans vivant sous votre toit doivent être mentionnés à l’assureur afin qu’ils soient couverts en cas de sinistre.

 TOUS les conducteurs occasionnels de moins de 25 ans conduisant un véhicule commercial sur une flotte de véhicules commerciaux doivent systématiquement être mentionnés à l’assureur afin qu’ils soient couverts en cas de sinistre.

Ça arrive à tout le monde d’oublier… non?

« OK… mais là j’ai juste oublié…» Oui, mais même si c’est un oubli, l’assureur pourra invoquer l’article 2411 dans le traitement de la réclamation. L’article 2411 du Code civil du Québec stipule qu’un assureur demeure tenu de verser l’indemnité envers l’assuré, dans le rapport de la prime perçue à celle qu’il aurait dû percevoir. Pour ainsi dire, si l’assureur charge, par exemple, 250$ pour un conducteur occasionnel sur une prime originale de 500$, alors ce serait 2/3 de la réclamation qui serait payée advenant un sinistre.

Ne prenez pas de risques, si vous avez des questions concernant vos couvertures d’assurances, n’hésitez jamais à contacter votre courtier Lareau!

Partager ce billet

Articles reliés

  • 4 novembre 2023  |  Automobile, Particulier,

    Quoi faire en cas d'accident

    Lire l'article
  • 13 janvier 2023  |  Automobile, Particulier,

    Tempête de neige : Prudence sur la route!

    Lire l'article

Infolettre