Comment entretenir son potager à la maison | Lareau, courtiers d'assurances
Michaëla Talbot, BComm

Comment entretenir son potager à la maison

Avec l’été qui approche à grands pas, nous vous proposons un petit projet à entreprendre qui saura vous apporter de grands bénéfices, mais aussi quelques économies. Voici 5 éléments importants à considérer pour avoir du succès avec votre potager cet été :

1.       Le terreau

Tout d’abord, si vous êtes débutants, nous vous recommandons fortement de commencer avec un potager en pot, car ceci facilitera le processus. Sachez que tout potager doit avoir une bonne fondation, c’est-à-dire, un bon sol dans lequel s’installer. De plus, il est primordial de sélectionner une terre qui saura être riche en matière organique, car elle fera en sorte de structurer le sol en offrant plus d’éléments nutritifs à vos plantes, soit la balance parfaite entre l’oxygène, l’eau et les nutriments. Afin de leur donner un coup de pouce, vous pouvez aussi vous procurer des engrais, idéalement de type biologique, soit de la farine de crabe ou du fumier de poules. Ces items se retrouvent facilement dans des pépinières et centres jardins.

2.       Le choix de plante

Deuxièmement, il faut savoir choisir les bonnes plantes. S’il s’agit de votre première expérience avec un potager, nous vous conseillons de commencer petit, c’est-à-dire avec des fines herbes comme du basilic, du persil, de la coriandre ou du thym. De plus, vous pouvez adopter la méthode de compagnonnage, qui consiste à jumeler deux types de plantes ensemble, afin de fournir le meilleur environnement possible et assurer leur développement. À titre d’exemple, si vous désirez cultiver un plant de tomates, il est grandement recommandé de faire pousser celui-ci côte à côte avec du basilic, car il stimulera la croissance et augmentera la qualité du fruit.

3.       L’arrosage

En ce qui concerne l’arrosage, sachez qu’un potager nécessite beaucoup d’amour et d’attention. L’arrosage de vos pots devra se faire à tous les jours et de préférence, le matin. Lorsque vous arrosez vos plantes le soir, à la noirceur, ces dernières auront tendance à moins absorber l’eau. De ce fait, le  mélange de température plus froide et d’accumulation d’eau fera en sorte que vos plantes resteront humides toute la nuit et pourrait faire place à des maladies et champignons. Si vous tentez de réduire votre consommation d’eau, pensez à récolter l’eau de pluie pour arroser vos plantes!

4.       L’ensoleillement

Un autre élément des plus importants est l’ensoleillement. Lorsqu’il est temps de choisir l’emplacement de votre potager, pensez à sélectionner un endroit où vos plantes se retrouveront exposées au soleil le plus longtemps possible dans la journée. Par contre, sachez que certains aliments nécessitent moins de soleil que d’autres, soit de 4 à 6 heures au lieu de 6 heures et plus.

5.     L’entretien

Comme dernière astuce, votre potager nécessitera quelques efforts de votre part, donc de l’entretien. Comme mentionné ci-dessus, il faudra être assidu dans votre arrosage, mais aussi dans vos inspections. Il vous faudra prendre le temps d’analyser vos plants afin de détecter la présence possible de maladies ou de champignons. De plus, en ce qui concerne vos fines herbes, nous vous conseillons de les tailler, de temps à autre, afin de faciliter leur croissance. 

Maintenant que vous avez les conseils nécessaires pour entreprendre votre propre potager à la maison, vous découvrirez une grande fierté et un sentiment d’accomplissement à savoir que vous consommez ce que vous avez vous-même cultivé. Profitez aussi de cette occasion pour éduquer vos enfants aux bienfaits de la culture personnelle et de les responsabiliser en leur demandant de l’aide pour entretenir le jardin.

Partager ce billet
Michaëla Talbot, BComm Conseillère marketing Voir le profil

Articles reliés

  • 22 août 2019  |  Agriculture, Agroalimentaire, Entreprise,

    La caméline : révolution de l’agriculture québécoise

    Lire l'article
  • 28 janvier 2019  |  Agriculture, Agroalimentaire,

    En 2019, réduisons notre empreinte écologique!

    Lire l'article

Infolettre