Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré? | Lareau, courtiers d'assurances
Caroline Campeau-Schmidt, PAA

Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré?

En tant que propriétaires ou locataires, nous sommes exposés à un nombre infini de risques. Cependant, les dommages causés par l’eau représentent, à eux seuls, plus de 50 % des sommes payées en réclamations. À cet effet, il est essentiel de s’informer sur les différents types de dommages par l’eau et sur les protections disponibles.

Tout d’abord, votre contrat d’assurance habitation couvre une partie des risques en dommage par l’eau, notamment le débordement ou le bris d’installation sanitaire tel qu’un chauffe-eau qui coule, un bris de tuyau ou un bain qui déborde. Cependant, d’autres types de dommages par l’eau doivent être assurés par voie d’avenants. Cela dit, tous les sinistres ne sont pas recevables. Il est important de discuter des limites et exclusions de chacune des protections avec votre courtier d’assurance.

Dommages d’eau du sol et du sous-sol incluant le refoulement d’égout

Cet avenant couvre les dommages aux bâtiments ainsi qu’aux biens assurés qui sont directement endommagés par les eaux qui pénètrent ou s’infiltrent dans le bâtiment de façon soudaine et accidentelle, notamment, à travers les fondations et le sol ainsi que les dommages causés par l’eau qui provient de débordements ou refoulements des égouts et des fosses septiques.

Les assureurs offrent en moyenne des montants d’assurance allant de 10 000 $ à 100 000 $ pour cette protection. Afin de déterminer le montant d’assurance, il est important de connaître les différents frais auxquels nous serons exposés :

  • Il est important de faire appel à des professionnels pour effectuer le nettoyage après sinistre. Une réaction tardive ou un sous-sol mal asséché peut entraîner des dommages graduels et de la moisissure, exclus par le contrat d’assurance. Les frais de nettoyage peuvent représenter facilement 10 000 $.
  • La démolition des parties affectées.
  • Les frais d’entreposage des biens épargnés par le sinistre.
  • Les dépenses reliées à une relocalisation si nécessaire.
  • Les biens qui ne pourront être récupérés seront remplacés ou réparés, pour la majorité, en valeur à neuf.
  • Les travaux de reconstruction.
  • La taxe en sus des frais qui vous sont chargés.

Dommages d’eau au-dessus du sol

Cette protection couvre les biens directement endommagés par la pluie ou la neige fondante qui s’infiltrent de façon soudaine et accidentelle, à travers les toits ou les murs du bâtiment, ainsi que par leurs ouvertures, notamment les portes et fenêtres.

Entrée d’eau

L’entrée d’eau est le conduit qui transporte l’eau potable vers la maison. Cette protection couvre les frais de démolition et de remise en état lorsque l’entrée d’eau du bâtiment d’habitation est endommagée, et ce, même si elle n’a causé aucun dommage aux biens assurés. Vous serez donc sans crainte au moment de voir la pelle du tracteur arracher vos beaux rosiers.

Débordement de cours d’eau

Devant la demande grandissante, certaines compagnies d’assurance offrent maintenant une protection pour le débordement de cours d’eau. Si vous désirez prévenir, il est important d’en informer votre courtier.

En somme, les infrastructures se faisant vieillissantes dans certains secteurs et avec les catastrophes naturelles qui ne cessent d’augmenter, le bilan des réclamations en dommage par l’eau ne fera que s’alourdir. À cet effet, il est important d’en discuter avec votre courtier d’assurance, qui prendra soin d’analyser vos besoins.

Partager ce billet
Caroline Campeau-Schmidt, PAA Souscripteur - Service aux particuliers Voir le profil

Articles reliés

  • 18 juin 2018  |  Automobile, Particulier, Umbrella,

    10 mauvaises habitudes de la route

    Lire l'article
  • 11 juin 2018  |  Habitation, Particulier, Umbrella,

    Cyclistes et triathloniens, êtes-vous suffisamment assurés?

    Lire l'article

Infolettre