Être locataire... sans assurance locataire?

Pour plusieurs, notre sport national n’est pas celui qui s’est soldé mercredi soir avec une victoire des Bruins. Pour plusieurs, notre sport national serait le déménagement. Les Québécois aiment déménager à ce point que le 1er juillet voit près d’un quart de million de ménages québécois changer de domicile. Historiquement et pendant près de 250 ans, le 1er mai fut la date de fin des baux et, pendant près de 100 ans même, une date décrétée par la loi. Mais en 1975, un projet de loin vint modifier le tout et permettre aux propriétaires et locataires de s’entendre sur des dates à l’amiable, tout en prolongeant les baux par dispositions au 30 juin. Conséquemment, il n’y avait plus de casse-tête pour les parents, les enfants et les commissions scolaires quant aux changements de classe en cours d’année scolaire. Aujourd’hui, il est de coutume de signer jusqu’au 1er juillet un bail en tant que locataire et de déménager à ladite date. Le 1er juillet est maintenant considéré officieusement comme la fête du déménagement…

Plusieurs personnes omettent encore et toujours de s’assurer car rien ne les oblige à le faire. Or, vous pourriez être pris fort au dépourvu, advenant surtout un incendie. Sachez qu’une protection de base pourrait être peu dispendieuse et très salutaire en cas de sinistre. Ne sous-estimez pas vos avoirs et vos possibilités de pertes et voici pourquoi :

Les biens assurés par un contrat locataire 

Lorsque vous faites l’évaluation de vos biens, n’oubliez pas que pendant plusieurs années, vous aurez amassé des meubles, de la vaisselle et beaucoup de vêtements toutes saisons. Racheter le tout d’un seul coup sera impossible.

L’assurance valeur à neuf 

Même si vous êtes un chasseur d’aubaines ou que vous conservez vos choses plusieurs années durant, sachez que tout bien remplacé sera payable en valeur à neuf sur l’écrasante majorité des contrats d’assurance locataire. Ce faisant, même vos vieux vêtements qui servent à jardiner ont une valeur…

L’assurance responsabilité civile

Vous êtes peut-être prêt à perdre vos meubles, vos vêtements et autres avoirs, mais vous n’en demeurez pas moins à risque d’une poursuite en responsabilité civile. Imaginez un instant que vous mettiez le feu à votre bloc appartement, qu’un passant se blesse dans votre entrée ou que vous assommiez un nageur en faisant simplement une balade de canot… Les poursuites se chiffreront en dizaines ou centaines de milliers de dollars. Cela vaut-il la peine de prendre le risque?

Les autres considérations

Vous construirez votre expérience d’assuré en souscrivant à une première police d’assurance locataire. Éventuellement, vous pourriez devenir propriétaire et votre prime sera basée conséquemment à votre expérience d’assuré. Économiquement, vous serez gagnant.

Si vous avez une police d’assurance automobile, la plupart des assureurs offriront un rabais sur celle-ci si vous souscrivez à une police habitation avec la même compagnie. Parfois le rabais peut-être impressionnant! Contactez-nous dès aujourd’hui et profitez d’un rabais supplémentaire de 15% sur tout nouveau contrat vendu d’ici le 31 juillet en mentionnant la promotion INFOLETTRE!

Voilà… Contactez votre courtier Lareau pour plus de détails et, bon déménagement!

Partager ce billet

Articles reliés

  • 10 juillet 2024  |  Habitation,

    Prévention du vol : Comment protéger son domicile

    Lire l'article
  • 29 mai 2024  |  Habitation,

    Assurez-vous votre appartement ?

    Lire l'article

Infolettre