L’assurance chalet – À savoir! | Lareau, courtiers d'assurances

L’assurance chalet – À savoir!

Quand on pense « chalet », on a tous en tête l’image de « monter au chalet ». Destination estivale, sur le bord d’un lac, accessible par de sinueuses routes de terre. On y allait entre amis, en famille et on fermait le camp à la fin de l’été. Souvent, il avait été construit par « mononc », qui était pas pire en construction. On a rarement en tête l’image d’assurance chalet…

Aujourd’hui, comme dans tant d’autres domaines, les choses ont bien changé. Les chalets se sont multipliés, rapprochés, raffinés. Ils sont maintenant, dans certains cas, des habitations au moins aussi confortables que les résidences principales. Comment assurer le tout? Il suffit d’abord de comprendre de quel type de chalet vous êtes le propriétaire et donc, quel type d’assurance chalet vous avez besoin…

1- L’assurance de la résidence saisonnière

C’est le genre de chalet que j’ai décrit plus tôt. Un chalet, plus ou moins isolé, plus ou moins bien chauffé, qui est occupé par ses propriétaires de façon sporadique. Un assureur vous fournira sans problème une couverture d’assurance. Toutefois, celle-ci sera restreinte et sachez que si vous désirez le plus possible parer aux éventualités, c’est en entretenant et en étant prévoyant que vous pourrez au maximum préserver votre chalet. En effet, les risques principaux assurés d’une résidence saisonnière : Le feu et les dommages par le vent. Les dommages par le bris des conduites d’eau sont également couverts mais attention : 1- Ils doivent survenir de façon soudaine et accidentelle et non pas sur une longue période 2- Ne seront pas couvert dans un bâtiment non-chauffé ou chauffé et non visité depuis entre 4 et 7 jours. Veuillez noter également que ce type de chalet n’est habituellement pas couvert en valeur à neuf et que pour couvrir le vol et le vandalisme, il vous faudra débourser pas mal…

2- L’assurance de la résidence secondaire

La résidence secondaire représente un deuxième domicile assuré. C’est le genre de résidence qui sert durant les quatre saisons, souvent à toutes les fins de semaine et pour cause : Afin de respecter la définition d’une résidence secondaire, la résidence ne doit pas (selon les assureurs) être inoccupée plus de 30 jours consécutifs. Elle doit également être accessible à l’année par une route carrossable. Ces conditions, beaucoup plus restrictives qu’en 1-, permettent toutefois une couverture beaucoup plus large.

En effet, une police d’assurance pour une résidence secondaire couvrira en général de la même façon qu’une police d’assurance pour une résidence principale.

3- L’assurance chalet locatif

C’est là que ça se complique. La plupart des contrats d’assurances excluent les activités professionnelles dans les résidences. La définition d’activités professionnelles : toute activité faisant l’objet d’une rémunération et exercée de manière continue ou régulière, notamment la location d’immeubles.

Ainsi, vous ne serez pas assuré si vous louez votre chalet. Certains choisissent de ne pas en aviser leur assureur, mais ils ne seront, pour ainsi dire, pas assurés advenant un sinistre.

Si vous avez de bonnes relations avec votre assureur, il est toutefois possible qu’il puisse faire une exception – à ses conditions. Vous aurez également la possibilité de choisir un assureur spécialisé – à ses tarifs – ou demander une soumission d’assurance commerciale.

Enfin, sachez également que si vous louez votre chalet pour de courtes périodes… le gouvernement vous surveille!

Partager ce billet

Articles reliés

  • 20 novembre 2017  |  Entreprise, Particulier,

    L'assurance et l'annulation pour non-paiement

    Lire l'article
  • 14 novembre 2017  |  Habitation, Location court terme / Airbnb, Particulier,

    Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré?

    Lire l'article

Infolettre