Elodie Audet-Gluck, B.A.

L’influence des changements climatiques sur l’assurance

Au-delà de votre dossier d’assuré et votre historique de réclamations, plusieurs facteurs hors de votre contrôle peuvent influencer le montant de votre prime annuelle. Les changements climatiques en sont un bon exemple : à l’heure actuelle, ils causent près de 90 % des réclamations mondiales. De par leur imprévisibilité, ces derniers peuvent avoir une incidence sur votre prime. Découvrez l’influence des changements climatiques sur l’industrie de l’assurance.

Nous ne sommes pas à l’abri

On peut souvent penser que, au Québec, les changements climatiques ne nous affectent pas autant qu’ailleurs dans le monde. Cela dit, les catastrophes naturelles existent bel et bien dans notre province : pluies abondantes, grêle, tempêtes de vents, tornades, inondations, feu de forêt, tremblement de terre… Ces dernières font désormais partie de notre réalité et leur fréquence s’accentue d’année en année. Encore tout récemment, l’un des plus importants tremblements de terre de l’année a eu lieu dans les Hautes-Laurentides, s’élevant à 4,3 sur l’échelle de Richter et détrônant ainsi la dernière secousse de cette magnitude survenue en 2015. Comme quoi, nous ne sommes réellement pas à l’abri de ce genre d’événement.

Dans le jargon populaire, ces événements sont nommés Acts of God et, contrairement à ce que l’on peut penser d’office, ils sont presque tous assurables, soit directement sur votre contrat habitation de base, soit via l’ajout d’un avenant. Pour vous donner une idée, selon un article paru dans La Presse, les catastrophes naturelles ont causé 1,9 milliard de dollars en dommages assurés au Canada, et ce, seulement en 2018.

Augmentation des risques

Comme il est quasi impossible de déterminer où et quand frappera la prochaine catastrophe, toutes les régions représentent désormais un risque potentiel pour les assureurs. Qui dit augmentation de risque dit, dans une certaine mesure, augmentation de la prime.

Également, un autre facteur pesant dans la balance est la somme des indemnités versées pour les sinistres reliés aux changements climatiques. Depuis quelques années, en raison de l’augmentation non anticipée de ce type de sinistres, les assureurs ont absorbé les pertes pour ne pas pénaliser leur clientèle. Toutefois, devant la persistance des événements d’ordre climatiques, les assureurs se voient dans l’obligation d’adapter les primes à la réalité.

Comment prévenir la situation

Que faire pour limiter les dommages qui peuvent nous être causés par ces événements hors de notre contrôle ? Premièrement, communiquez avec votre courtier en assurance de dommage pour comprendre vos limites et couvertures, et réajuster vos protections au besoin. Ensuite, optez pour des mesures de prévention simples et accessibles ! Voici quelques exemples :

  • Installez un clapet antiretour et une pompe submersible alimentée par une batterie ou une génératrice dans votre sous-sol 

Avec les pluies fréquentes, le système d’aqueduc fonctionne souvent à pleine capacité et peut refouler chez vous. Ces ajouts aident à prévenir ces débordements qui sont très coûteux, dommageables et embêtants. Vous devez également ajouter l’avenant pour l’infiltration d’eau par le sol à votre police d’assurance, qui viendra vous couvrir en cas de sinistre du genre. Votre pompe, par ailleurs, a une durée de vie limitée, pensez à la changer aux 3 à 5 ans.

  • Faites ramoner votre cheminée

Les froids polaires que nous connaissons au Québec vous font-ils utiliser votre chauffage au bois plus fréquemment ? Pour limiter les risques d’incendie liés à l’accumulation de créosotes dans votre cheminée, pensez à la faire ramoner annuellement.

  • Réparez des fissures dans votre fondation

Les mouvements du sol peuvent affecter la fondation de votre maison et causer des fissures. L’accumulation d’eau suite à la fonte des neiges rapide que nous connaissons au Québec peut s’infiltrer dans ces fissures et provoquer de grands dommages à votre résidence. Pensez à vérifier fréquemment votre fondation et, s’il y a lieu, à réparer ces fissures pour éviter les dommages. Ici aussi, l’avenant pour l’infiltration d’eau par le sol vous couvre dans un sinistre de ce genre.

Votre courtier Lareau s’efforce de vous trouver un produit d’assurance à votre mesure, en mettant à jour votre dossier et en vous offrant les meilleures protections possible. Bien que votre prime puisse augmenter, soyez rassuré que ces augmentations soient nécessaires pour pouvoir continuer à indemniser les clients en cas de sinistre.

Partager ce billet
Elodie Audet-Gluck, B.A. Souscriptrice du service aux particuliers
Courtière en assurance de dommages
Voir le profil

Articles reliés

  • 26 janvier 2024  |  Automobile, Particulier,

    Accident dans un stationnement, c’est 50/50! : Mythe ou réalité?

    Lire l'article
  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Fumeurs et fumeuses : Soyez vigilant.e.s!

    Lire l'article

Infolettre