Mythbusters II | Lareau, courtiers d'assurances

Mythbusters II

On continue aujourd’hui, à la demande générale, la très populaire chronique MythBusters. Ceux qui l’aurait manquée peuvent toujours la consulter, en tout temps, 24h/24h, toute l’année durant et partout dans le monde sur www.lareau.ca/nos-conseils.

Voici donc quelques rumeurs, mythes et propagations…

1- Ne jamais rénover sans licence RBQ

Mythe : Si vous rénovez vous-même de la plomberie ou de l’électricité à la maison, l’assureur vous refusera l’indemnité advenant un sinistre.

Faux : Et heureusement, s’il fallait que l’assureur commande une expertise et fasse produire l’historique complet de la maison avant d’indemniser, la tache deviendrait non seulement fastidieuse, mais également très arbitraire. Il n’y a effectivement aucune exigence sur un contrat d’assurance que les rénovations soient effectuées par un licencié RBQ. Sachez toutefois qu’un particulier ne devrait jamais, par exemple, brancher sur un panneau à disjoncteurs et, qu’en définitive, les spécialistes existent et mieux vaut ne jamais dépasser son seuil de compétence…

2- Pas de barbecue au condo

Mythe : Plusieurs syndicats de condos refusent que les copropriétaires aient des barbecues en raison des assureurs.

Faux : Pas un seul contrat de syndicat de copropriétés ne comporte de clause à propos des barbecues. Non seulement l’assureur ne refusera jamais d’assurer des unités en raison de la présence de barbecue, mais il ne chargera jamais plus cher non plus… Alors, il ne reste qu’à convaincre vos voisins que vous ne les emboucanerai pas!

3- Trop d’accidents et je ne pourrai plus m’assurer…

Mythe : Si jamais je réclame trop, il me sera impossible de m’assurer dorénavant.

Vrai… et Faux : En fait il est vrai que plusieurs assureurs deviendront très réticents à assurer un conducteur friand de réclamations. Par contre, la loi sur l’assurance au Québec rend obligatoire l’assurance et, ainsi, forcera le dernier assureur du client à assurer, au minimum prévu par la loi (50 000$ en responsabilité civile). Sachez par contre que certains assureurs se sont spécialisés en conducteurs risqués. Ces assureurs vous accepteront plus facilement… mais la facture sera également plus salée!

4- Pas de pneus d’hiver, pas d’assurance!

Mythe : Si vous avez un accident après le 15 novembre, vous ne serez pas indemnisé advenant un accident car vous serez hors-la-loi!

Faux : Les assureurs ne tiennent pas compte des infractions au code de la sécurité routière quand vient le temps d’indemniser. Un mythe semblable était étudié dans le premier MythBusters alors que l’assureur allait tout de même indemniser un conducteur en état d’ébriété.

5- Valeur à neuf? Mais oui… mon char est neuf!

Mythe : Si on loue notre véhicule, il nous faut l’assurance valeur à neuf. C’est même une obligation du concessionnaire.

Faux : Le concessionnaire, via le locateur de véhicules, ne peut exiger d’autres protections que celles de la responsabilité civile et des chapitres appelés familièrement collision et feu, vol, vandalisme (Chapitres A + B2 + B3). Advenant un sinistre couvert, l’assureur doit remettre son client dans la même situation à laquelle il était auparavant et ce, peu importe l’année du véhicule.

Partager ce billet

Articles reliés

  • 20 novembre 2017  |  Entreprise, Particulier,

    L'assurance et l'annulation pour non-paiement

    Lire l'article
  • 14 novembre 2017  |  Habitation, Location court terme / Airbnb, Particulier,

    Dommages causés par l’eau : Êtes-vous bien assuré?

    Lire l'article

Infolettre