Quoi avoir en main pour une soumission habitation efficace ?

Besoin d’une soumission pour votre nouvelle maison ? En plus de votre renouvellement et de la fiche descriptive de l’emplacement, voici les éléments que vous devez avoir à portée de mains pour une soumission habitation rapide et efficace !

1. Votre renouvellement

Avoir en main votre dernière police d’assurance vous donne une base pour comparer les protections actuelles et celles offertes par votre courtier. Bien entendu, la prime est un élément assez facile à comparer, mais il faut d’abord s’assurer de comparer les protections offertes qui diffèrent d’un assureur à l’autre.

2. La fiche descriptive de votre nouvel emplacement

Si vous venez de faire l’acquisition d’une nouvelle maison, d’abord, félicitations ! Ensuite, sachez que la fiche descriptive de votre demeure comporte beaucoup d’informations clés qui viendront faciliter votre demande de soumission. Vous pouvez même demander la déclaration du vendeur (DV, dans le jargon) à votre courtier immobilier afin d’y trouver, entre autres, les renseignements suivants : années de rénovation du chauffage, du réservoir à eau chaude ainsi que les lacunes sur la propriété.

3. Dimension de la maison ainsi que le nombre d’étages

Ces informations sont nécessaires afin de calculer avec vous le coût de reconstruction de votre propriété, aussi appelé dans notre lexique la valeur assurable de votre maison. En effet, notre rôle est de nous assurer que le montant accordé à la valeur du bâtiment est suffisant pour couvrir tous les dommages en cas de sinistre. L’enjeu, depuis l’arrivée de la pandémie, est la hausse du prix des matériaux de construction qui a un impact direct sur le montant du coût de reconstruction. Tout est plus cher, donc les réclamations aussi. Bien évaluer ce montant est crucial si vous souhaitez être couvert en totalité en cas de sinistre. Bref, pour plus de détails, consultez notre article à ce sujet.

4. D’autres informations pertinentes sur la maison

Eh oui, nous vous demandons plusieurs informations lorsque vous faites votre première soumission. Mais ce n’est que pour votre bien ! D’autres informations sont nécessaires à obtenir pour bien cerner vos besoins, entre autres :

  • L’année de construction de votre propriété
  • Le type de chauffage principal et auxiliaire
  • L’année de rénovation
  • Date du dernier changement de la plomberie, du réservoir à eau chaude, de la toiture.

Pourquoi ? En fait, c’est que l’assureur cherche à savoir si la maison est bien entretenue, de façon générale. Également, il veut valider si certaines composantes de votre propriété sont refusées dans ses normes de souscription. De bons exemples seraient : le filage d’aluminium, les tuyaux de fonte ou de PolyB et les fusibles.

De plus, certaines protections ne sont plus disponibles lorsque la durée de vie estimée d’un matériau est atteinte. Par exemple, une toiture âgée de plus de 25 ans. Dans ce cas, la protection pour l’eau au-dessus du sol ne sera plus offerte, car le risque est trop grand. Un autre exemple serait l’exclusion pour les réservoirs à eau chaude âgés de plus de 10 ans. Il est important de savoir que tous les assureurs ont des normes différentes. Ce que l’un vous refuse, l’autre pourrait l’accepter sans broncher. L’avantage de faire affaire avec un courtier prend ainsi tout son sens : nous vous trouverons une solution !

5. Vos sinistres antérieurs

Il est important de déclarer tous les sinistres survenus dans les 5 dernières années. En effet, si un assureur apprend que vous avez caché des informations à son insu, il pourrait refuser de vous indemniser en cas de sinistre. Mieux vaut dire ce que l’on sait ! Également, si vous n’avez eu aucun sinistre, vous aurez généralement un rabais en ce sens.

6. Vos antécédents (dossier plumitif, faillite)

Voici ce que nous entendons par antécédents ici : un dossier plumitif, une faillite, une annulation pour non-paiement, etc. Il est important de déclarer à votre assureur ou votre courtier tout ce qui est susceptible d’influencer la prime ou bien l’acceptation de l’assureur à vous assurer, comme mentionné au point précédent.
En terminant, en ayant en main toutes les informations nécessaires, votre courtier Lareau sera en mesure de travailler votre dossier plus efficacement et vous trouverez le processus beaucoup plus rapide !

Bonus : 3 protections qui peuvent être ajoutées à votre police d’assurance pour une totale tranquillité d’esprit :

  1. Le tremblement de terre. Saviez-vous que les tremblements de terre sont exclus de vos protections de base ? En ajoutant cette protection, votre maison ainsi que vos biens seraient couverts lors d’un dommage résultant d’un tremblement de terre.
  2.  L’assurance responsabilité civile complémentaire. Cette protection vient augmenter votre responsabilité civile de base sur vos contrats d’assurance automobile et habitation en cas de poursuite en responsabilité civile pour un dommage matériel ou corporel causé à autrui.
  3.  Assurance frais juridique. Cette assurance vous procure une protection juridique sous forme d’aide financière. Advenant un litige, elle vous permettra de trouer une solution à l’amiable ou judiciaire. Il est important de vérifier auprès de votre courtier quels domaines sont couverts.

Pour toute question concernant les protections que vous pouvez ajouter ou pour vous assurer que vos protections sont adéquates à vos besoins, n’hésitez pas à communiquer avec votre courtier.

Partager ce billet

Articles reliés

  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Fumeurs et fumeuses : Soyez vigilant.e.s!

    Lire l'article
  • 26 janvier 2024  |  Habitation, Particulier,

    Assurance première habitation : Par où commencer?

    Lire l'article

Infolettre