Gabrielle Côté, CRHA

Un VR, des vacances à l’eau ?

Avec le retour imminent de la belle saison, bon nombre de personnes se laissent tenter par l’achat d’un véhicule récréatif (VR), et ce, afin d’agrémenter les fins de semaines et les vacances.

Imaginez le scénario : Une offre est placée sur le site Kijiji représentant une aubaine à saisir immédiatement ! Une magnifique roulotte en excellent état à vendre à un prix moindre que chez le concessionnaire… on saute sur le téléphone et on s’assure de pouvoir mettre la main sur ce petit bijou! Le vendeur a l’air honnête, on l’écoute, on croit son histoire et on ne veut surtout pas rater l’occasion et la possibilité de passer l’été sur les terrains de camping avoisinants ! En plus, ça ferait tellement plaisir aux enfants!

Par contre, avant de procéder à l’achat d’un tel véhicule, certaines vérifications doivent être effectuées, afin d’éviter de vous retrouver le bec à l’eau ! En effet, plusieurs propriétaires de VR ont eu à faire face à des problèmes reliés à l’infiltration d’eau s’échelonnant sur plusieurs années causant la perte de leur VR, désormais rendu inutilisable en raison de la qualité de l’air ambiant et de la fragilité de sa structure.

Il est primordial de savoir que dans un cas d’infiltration d’eau survenue de façon répétée et graduelle, votre assureur ne pourra vous couvrir pour votre perte. Il s’agit effectivement d’une exclusion présente à tout contrat d’assurance.

Assurance VR : Mesures préventives

Des mesures préventives doivent être prises, et ce, avant l’achat et pendant l’utilisation de votre VR. Des tests d’hygrométrie peuvent être effectués pour déterminer le taux d’humidité ambiant relatif et fournir des indices sur la dégradation éventuelle.

De plus, à la fin de la saison d’utilisation, il est essentiel d’hiverniser votre VR, soit effectuer des mesures qui consistent à éviter les problèmes durant la saison hivernale ; fermeture des valves de votre pompe à l’eau, vidange des réservoirs, application de scellant sur les joints d’étanchéité, etc. Pour ce faire, vous pouvez faire affaire avec votre concessionnaire VR ou vous référer à des capsules disponibles sur internet, dont celle-ci :

En conséquence, au retour du printemps, certaines vérifications doivent être effectuées avant de repartir sur la route avec votre VR, il est important de faire le tour, valider les moulures et les joints d’étanchéité pour éviter les problèmes d’infiltration d’eau. Les changements de températures étant nombreux, il ne faut pas lésiner sur les actions à prendre pour faire en sorte de conserver votre VR le plus longtemps et dans le meilleur état possible. D’ailleurs, le site de la Fédération québécoise de camping et de caravaning peut vous aiguiller sur certaines mesures à prendre.

Finalement, l’achat d’un VR ne devrait pas se faire à la légère et pour vous assurer de faire la bonne affaire, n’hésitez pas à consulter votre concessionnaire, il saura vous appuyer dans votre démarche ! Et si l’achat de votre VR (en bon état) se concrétise, n’hésitez pas à contacter votre courtier Lareau, ce dernier saura vous fournir la police d’assurance répondant à vos besoins !

Partager ce billet
Gabrielle Côté, CRHA Chef d'équipe du service aux réclamations | Expert en sinistre Voir le profil

Articles reliés

  • 16 octobre 2017  |  Bateau, Particulier,

    Assurance bateau : L’hivernisation

    Lire l'article
  • 13 octobre 2017  |  Habitation, Particulier, Umbrella,

    Halloween : plaisir et sécurité sont de mise!

    Lire l'article

Infolettre