4 histoires insolites en assurance

Ou pourquoi est-il important de vous protéger contre tous les risques !

Edward A. Murphy, souvent cité pour la fameuse « loi de Murphy », devait être un fidèle partisan des assurances tous risques : « Tout ce qui est susceptible d’aller mal, ira mal », disait-il. Bien qu’on ne souhaite pas ce genre de scénario, il est important de se doter des bonnes protections pour éviter le pire en cas de sinistre. Toujours pas convaincus ? Nous vous avons déniché quatre événements insolites (mais véridiques !) qui prouvent l’importance de considérer une couverture adéquate à votre situation. 

1. Tourisme en moto ou en auto

De nos jours, il arrive encore que des contrats d’assurance pour des véhicules soient émis avec 1 000 000 $ en responsabilité civile, même si une couverture à 2 000 000 $ est hautement recommandée, surtout si vous voyagez hors du Québec. En plus, la différence de prime entre 1 et 2 millions est petite en comparaison à la tranquillité d’esprit que cette protection procure. En cas d’accident de voiture, surtout si ce dernier dépasse les frontières québécoises, il est primordial d’avoir une protection adéquate.

Un exemple : en plein séjour touristique aux États-Unis, un accident de moto est survenu. Un piéton américain est happé par le véhicule. Résultat : à la suite de l’incident et des graves blessures subies par le marcheur, une poursuite de 2 000 000 $ est enclenchée contre le motocycliste. Dans ce genre de situation où la réserve est de 2 000 000 $, la limite de couverture est rapidement atteinte. Imaginez si l’accident avait impliqué plusieurs piétons ! Afin de se protéger adéquatement, le motocycliste aurait pu adhérer à une protection Umbrella. Celle-ci augmente votre limite de couverture en responsabilité civile.

Vous prévoyez, vous aussi, quitter le Québec pour l’étranger régulièrement, que ce soit pour le travail ou le plaisir ? Il est important de bien vous préparer pour un séjour agréable et sans tracas !

2. Barbecue hors de contrôle

Lors d’une chaude soirée d’été, une assurée reçoit des convives pour une baignade et un barbecue. Durant la soirée, un des invités s’allume une cigarette. Malgré qu’il respecte la consigne de l’hôte de faire attention où iront les mégots de cigarette, un tison s’échappe et tombe dans le paillis de cèdre qui couvre la jolie rocaille de l’assurée. Comme il fait chaud et sec, le paillis s’enflamme discrètement, puis sera ensuite attisé par le vent.

S’étant mis à l’écart pour fumer sa cigarette, le convive retourne avec le groupe. Quelques minutes plus tard, il se rend compte que le garage et le côté de la maison sont en train de brûler ! Même si personne n’a été blessé, cet incident a causé près de 50 000 $ en dommages, et ce, en seulement quelques minutes d’incendie… Dans cette situation, le fumeur avait une couverture en responsabilité civile. Si l’assureur avait à se retourner contre le convive, celui-ci aurait été couvert, car une couverture responsabilité civile vous suit partout dans le monde ! Imaginez maintenant si la maison s’était embrasée au complet, que le feu s’était propagé aux maisons voisines et que par malheur le feu causait en plus des décès…

Que vous ayez une couverture de locataire occupant ou de propriétaire, vous aurez la paix d’esprit sachant que vous êtes muni d’une couverture en responsabilité civile ! Vous, ou l’un de vos proches êtes fumeurs ? Consultez cet article pour savoir comment bien protéger votre demeure.

3. Les avenants d’eau du sol et des égouts

Les sinistres les plus fréquents en habitation sont les dommages par l’eau et, avec les changements climatiques dont nous sommes témoins, cette tendance s’accentue à vue d’œil. Malheureusement, même si vous n’avez jamais été confronté à un refoulement d’égouts, même si vous habitez au deuxième étage et même si vous croyez votre demeure immunisée contre les infiltrations… vous n’êtes jamais réellement à l’abri de ce genre de sinistre. En effet, même en prenant toutes les précautions, ces incidents demeurent possibles.

Un assuré a vécu un refoulement d’égouts assez majeur : l’entièreté du sous-sol a dû être asséchée et les matériaux imbibés, retirés. Le sous-sol, modernisé quelques années auparavant, a dû être rénové de nouveau.

Pourtant, la dame en question avait pris les précautions nécessaires : une pompe submersible principale et une deuxième d’urgence avec des piles. Cependant, une panne d’électricité est survenue. Au même moment, la batterie de la pompe à puisard d’urgence (sump pump) a fait défaut. Le sous-sol a été inondé, entrainant une réclamation frôlant sa limite. Qu’aurait-elle pu faire de plus pour se protéger ? Une vérification régulière du fonctionnement de sa pompe en plus d’un test sur la pompe reliée à une batterie. Pour d’autres types de dommages par l’eau,   un système d’alarme reliée à une centrale avec un système de coupure d’eau aurait pu être une bonne idée. Ce système détecte les fuites et ferme automatiquement l’eau pour éviter des aggravations.

Lorsqu’un courtier vous conseille, de par son expertise, un certain montant en refoulement des égouts et en eau du sol, c’est parce que les sinistres coûtent plus cher que juste les biens et les meubles. Avant de refuser instinctivement des montants qui vous semblent élevés, prenez le temps de considérer ces facteurs :

  • l’assèchement dispendieux ;
  • le retrait des matériaux imbibés pour éviter les moisissures ;
  • et dans le cas où le sous-sol est fini, la reconstruction avec des matériaux équivalents.

4. Valeur de remplacement sur votre voiture

Petite mise en situation : vous avez repris le contrôle de votre dossier de crédit et vous êtes à votre deuxième, voire à votre troisième chance au crédit. Cette fois-ci sera la bonne, vous vous dites. Vous avez fait votre budget et vous êtes certain de pouvoir payer vos plaques, votre permis, votre automobile et même vos assurances. Cependant, au moment de vous assurer, vous déclinez la protection « Valeur de remplacement ». Vous vous dites que vous êtes couverts pour les collisions et que c’est suffisant.

Cependant, à la suite d’un sinistre, le véhicule est déclaré perte totale. Après 3 ans d’utilisation, la valeur du véhicule au jour du sinistre est nettement inférieure au montant du prêt avec les intérêts. Vous vous retrouvez donc avec un prêt de véhicule supérieur au remboursement. En plus de vous éviter de mauvaises surprises, la valeur de remplacement permet aussi de rembourser une partie des franchises en cas de réclamation. Très utile pour gérer des imprévus avec un budget serré !

En terminant, ces quatre événements montrent que le pire peut bel et bien arriver… et non, pas seulement aux autres ! Afin d’être bien protégé selon toutes les situations, faites confiance à l’expertise de l’un de nos courtiers Lareau, qui sera en mesure de vous offrir un produit d’assurance adapté à vos besoins. Bien que nous ne sommes jamais totalement à l’abri des réclamations, il est toujours plus facile de surmonter le tout lorsque nous sommes bien informés, bien protégés et bien supportés. Que ce soit avant, pendant ou après un sinistre, nos courtiers sont présents pour vous aider. Appelez-nous.

Partager ce billet

Articles reliés

  • 10 juillet 2024  |  Habitation,

    Prévention du vol : Comment protéger son domicile

    Lire l'article
  • 29 mai 2024  |  Habitation,

    Assurez-vous votre appartement ?

    Lire l'article

Infolettre