En 2019, réduisons notre empreinte écologique! | Lareau, courtiers d'assurances
Michaëla Talbot, BComm

En 2019, réduisons notre empreinte écologique!

Vous aurez pu remarquer qu’au cours de la dernière année, notre planète a fait beaucoup jaser! En effet, les inquiétudes des scientifiques concernant le réchauffement climatique se sont fait entendre tout autour du monde en 2018, et ce, avec raison. Saviez-vous qu’en date du 1er août 2018, la terre avait consommé l’intégralité de ses ressources pour l’année entière? (Journal de Montréal) Selon des experts, cette date survient de plus en plus tôt en raison de nos habitudes de surconsommation et de gaspillage. Si comme moi vous vous sentez préoccupés par l’avenir de la terre, de vos enfants ou de vos petits-enfants, voici quelques astuces à prendre en considération pour réduire votre empreinte écologique.

Le plastique, on en veut plus!

En 2018, la consommation de sacs de plastique aux États-Unis s’est élevée à près d’un sac par jour, par résident, pour une année complète. De l’autre côté, une personne moyenne au Danemark utilise, au maximum, 4 sacs de plastique pour une année entière. Incroyable non? (National Geographic) Malgré qu’il peut paraître impossible de réduire notre consommation de plastique complètement, il y a certainement des changements que vous pouvez apporter à votre quotidien dès aujourd’hui.

Tout d’abord, lorsque vous faites votre épicerie ou du magasinage, pensez à apporter des sacs réutilisables. Toutefois, plutôt que d’utiliser des sacs réutilisables qui sont, plus de fois que d’autres, eux aussi faits de plastique, pensez à vous munir de sacs en tissus qui sont disponibles localement et faits ici au Québec. Aussi, sachez qu’il existe désormais des sacs à fruits et légumes réutilisables afin de vous éviter d’avoir à utiliser les petits sacs de plastique qui sont à votre disposition dans les épiceries. Au cours de la dernière année, plusieurs villes de la province ont même été jusqu’à bannir les sacs de plastique dans tous leurs commerces dans le but d’encourager cette initiative.

Ensuite, tentez de réduire ou même refuser l’utilisation de pailles de plastique. Il existe de bonnes alternatives pour des pailles réutilisables qui pourraient vous aider à faire la transition. Lorsque vous allez au restaurant, prenez l’habitude de les apporter afin d’éviter le gaspillage.

Acheter en vrac

Lorsque vous prévoyez votre visite à l’épicerie, commencez par vous faire une liste afin d’éviter de faire des achats qui ne sont pas nécessaires. Ensuite, identifiez les items sur votre liste qui pourraient se retrouver disponibles en vrac, afin de prévoir des contenants réutilisables, préférablement des contenants de vitres, que vous pourrez remplir une fois sur place.  C’est en effectuant de petits gestes de la sorte que vous diminuerez tranquillement votre impact sur l’environnement.

Le recyclage

Bien que plusieurs personnes aient adopté cette pratique, il y a de cela bien longtemps, encore faut-il le faire de la bonne façon. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement, il m’arrive parfois de figer devant le bac de recyclage à me demander, «est-ce que ça va vraiment là dedans?». Afin de vous aider à bien faire le tri de vos déchets, vous pouvez faire recours à l’application mobile de RECYC-QUÉBEC, qui vous fournit des informations à savoir où disposer de vos produits et à quel endroit il est possible de le faire.

Réduire sa quantité de déchets

Vous serez étonné d’apprendre qu’il y a de multiples façons de réduire la quantité de déchets que vous produisez au quotidien. Tout d’abord, tentez d’éviter tout ce qui est jetable tel que les verres à café, les rasoirs, les piles et les essuie-tout. Éliminez les produits à usage simple en les remplaçant par des produits ayant une plus grande durée de vie.

Ensuite, pensez à entreprendre le compostage. Cette pratique consiste à la transformation de matières organiques par des micro-organismes du sol et des macro-organismes en présence d’oxygène. Bien que plusieurs d’entre nous souhaiteraient entreprendre cette pratique, très peu de gens iront de l‘avant avec le projet, par simple manque d’information. Sachez que le compostage aidera grandement à la réduction de vos déchets en diminuant votre quantité totale de déchets produits d’environ 40%. Pour tout savoir sur l’activité de compostage ainsi que les façons de procéder, consulter le lien suivant.

Cultiver vos aliments

Même si notre emplacement géographique nous permet seulement d’adopter cette pratique pendant la période estivale, sachez qu’elle fait une énorme différence quant à la quantité d’emballage que vous utilisez. En faisant pousser des aliments dans votre jardin, vous réduirez non seulement votre quantité de déchets, mais serez aussi en mesure de contrôler la façon dont vos aliments sont cultivés, soit sans pesticides. Pour savoir comment bien entretenir votre potager une fois que l’été arrivera, consultez notre article juste ici.

D’un autre côté, vous pouvez aussi faire le choix d’acheter vos produits localement. En encourageant les producteurs du Québec, vous contribuez à réduire la pollution qui est engendrée par le transport des produits venant de l’extérieur.

Maintenant que vous avez en main ces quelques astuces, il ne vous reste qu’à les appliquer dans votre quotidien et à inciter les gens de votre entourage à faire de même. C’est en travaillant tous ensemble que nous contribuerons au bien-être de notre planète!

Partager ce billet
Michaëla Talbot, BComm Conseillère marketing Voir le profil

Articles reliés

  • 22 août 2019  |  Agriculture, Agroalimentaire, Entreprise,

    La caméline : révolution de l’agriculture québécoise

    Lire l'article
  • 11 septembre 2018  |  Agroalimentaire, Entreprise,

    Les risques agroalimentaires

    Lire l'article

Infolettre